Top 5 des sites du Péloponnèse (en photos)

header_peloponnese

Le Péloponnèse offre une grande variété de paysages (golfes profonds, rares plaines et montagnes sauvages), de villes et de sites archéologiques à découvrir. Vous trouverez ci-dessous un top 5 des lieux incontournables* à aller voir pendant votre séjour dans cette magnifique région.

Top 5 des sites du Péloponnèse (en photos)

1. Mystrás

La cité de Mistra ou Mystrás, située au cœur du Péloponnèse, est fondée par les Francs au XIIIe siècle près de l’antique Sparte. Elle est abandonnée dans la première moitié du XIXe siècle suite à la guerre d’indépendance grecque. Le site, en grande partie en ruines, occupe le flanc nord d’une colline et se trouve à une altitude comprise entre 330 mètres environ (ville basse) et 621 mètres (au sommet).

2. Nauplie

Nauplie est une cité historique à bien des égards. Première capitale de la Grèce après l’indépendance (1833-1834), la ville fut occupée au cours de son histoire par les Francs, les Vénitiens et les Turcs. De nombreuses traces de ses occupations sont encore visibles comme le fort de Burdzi ou encore les forteresses de Palamède et Acronauplie.

Mais ce qui rend Nauplie aussi agréable se sont ses rues de marbres blancs, ses places et sa jetée le long de la mer où il fait bon se poser et manger une bonne glace (meilleur glace italienne de Grèce ici).

3. Sanctuaire d’Asclépios et théâtre d’Épidaure

Le sanctuaire d’Asclépios, dieu guérisseur, est réputé pour être un des hauts-lieux de la médecine grecque pendant l’Antiquité. Des personnes de toute la Grèce et même de l’étranger y venait pour se faire soigner. De nombreux vestiges de temples mais aussi d’équipements sportifs ont été retrouvés, mais le site est surtout connu pour son théâtre. Le théâtre d’Épidaure a été édifié vers le IV-III siècle av. J.-C. pour accueillir les Asclépiéia, concours en l’honneur du dieu médecin Asclépios. Son acoustique est renommée, et il y a de quoi! Le moindre son produit au niveau de l’orchestra, le centre de la scène où se situe une dalle circulaire, est propagé jusqu’en haut des gradins.

4. Olympie

Dans l’Antiquité, Olympie était un sanctuaire et non une ville. Le site était habité uniquement par le personnel des temples. Il abritait entre autres l’Altis, un bois sacré, ainsi que le temple de Zeus où se situait l’une des sept merveilles du monde : la statue chryséléphantine (d’or et d’ivoire) de Zeus, mais aussi des installations sportives et des bâtiments civils.

Le site d’Olympie a accueilli les Jeux olympiques durant l’Antiquité. Aujourd’hui encore, la flamme olympique y est allumée à l’occasion des Jeux olympiques modernes.

Toutes les découvertes archéologiques sont regroupées au musée archéologique d’Olympie, qui vaut vraiment une visite !

5. Mycènes

Mycènes est une cité antique préhellénique entourée de murs cyclopéens (assemblage de blocs énormes). Elle donne son nom à la civilisation mycénienne qui a prospéré dans le monde méditerranéen entre 1 600 et 1 100 av. J.-C. C’est aussi le royaume le plus riche et le plus important centre palatial de l’âge du bronze en Grèce. De nombreux mythes sont associés à son histoire, à ses dirigeants comme Agamemnon et aux membres de leurs familles (tels que Clytemnestre, Iphigénie, Electre, Oreste) qui ont inspiré poètes et écrivains au cours des siècles.

 

* Il s’agit d’un point de vue totalement subjectif


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s